Accueil
 
 

08 sept.10:00
 

L’été 2018 a vu la concrétisation de la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement Philippe non sans une lutte historique (et encore en cours) des cheminots Français. Cette mise en concurrence du rail n’aboutira qu’à mettre encore plus en danger nos lignes, nos trains et nos gares : les territoires ruraux comme le Cantal ont besoin de services publics efficaces et utiles aux populations. Ce service ne pourra être rendu avec un objectif de rentabilité comme il est prévu en privatisant le ferroviaire voyageurs français.
 
Les communistes Cantaliens sont persuadés que le chemin de fer doit prendre toute sa place dans les nouvelles mobilités du 21ième siècle avec l’ensemble des autres moyens de transport : pour répondre aux besoins grandissant de déplacement des populations, pour aménager le territoire français pour toutes et tous mais aussi pour répondre aux objectifs écologiques. 
 
En pleine période estivale, nous avons appris que les guichets de Laroquebrou et Saint Flour serait une nouvelle fois menacés de fermeture : par ces annonces ce sont deux lignes ferroviaires qui traversent le Cantal qui sont menacées. Cela appelle à une mobilisation de grande ampleur dès la rentrée à laquelle les communistes du Cantal répondront présents. 
 
La Fédération du PCF Cantal se fait le relai des comités pluralistes des lignes ferroviaires du Cantal et de la ligne Aurillac Bretenoux Biars Brive et appelle à rejoindre massivement le rassemblement qui aura lieu :
 
Samedi 8 Septembre à 10h
Gare de LAROQUEBROU