Accueil
 
 
 
 

Dumping social à MARMANHAC

Le 19 Février dernier, le CODAF 15 (Comité Opérationnel Départemental Anti Fraude) a rendu public son bilan de l’année 2013 écoulée. Ce moment fût aussi l’occasion de présenter les dossiers en cours de traitement de l’année 2014.
Parmi eux, le site de MARMANHAC (« Entre deux Rieux) où s’achève la construction d’une centrale photovoltaïque par l’entreprise Photosol, producteur indépendant français.
En effet, le CODAF 15 nous apprend que ce chantier ferait l’objet de contrôles liés à des prestations de service international.
Alors que 10 étaient déclarés, 300 salariés étrangers de 7 nationalités différentes ont été contrôlés par le CODAF 15. Et comme si cela ne suffisait pas, 48 infractions ont été constatées sur le site (conditions d’hébergements indignes, infractions liées à l’hygiène, conditions de travail déplorables…)

Trop c’est trop !

L’accident du 5 Novembre dernier sur ce même chantier, où un ouvrier a du se faire transporter d’urgence au Centre Hospitalier d’AURILLAC, nous permettait de douter de la sécurité sur le site de l’Entre deux Rieux mais la découverte du pot au rose faîte récemment par le CODAF 15 est sans équivoque.

Au nom de la rentabilité économique, l’entreprise Photosol se permet de faire venir sur le sol français des travailleurs « lowcost » surexploités. Des salaires de misères et des conditions de travail et de logements inacceptables, voilà le quotidien de ces travailleurs. On frise « l’esclavage moderne ».

Dans un marché unique européen soumis à la concurrence interne des pays à bas coût de l’Est (où le SMIC peut être 5 à 10 fois plus bas), un nombre important d’entreprises a recours à ces travailleurs détachés. Lesdites entreprises profitent pleinement de ce « dumping social » européen. La mise en concurrence des travailleurs de l’Europe et la paupérisation grandissante des pays de l’Est entrainent des milliers d’hommes et de femmes à fuir leur pays pour vivre. Profitant de leur détresse sociale, les capitalistes les surexploitent et préfèrent cette main d’oeuvre pas chère aux travailleurs français protégés par nos conventions sociales.

Elle est belle l’Europe sociale tant vantée par nos gouvernants !

La Fédération du PCF du Cantal exprime son entière solidarité et son soutien aux travailleurs exploités du chantier de MARMANHAC.

Nous demandons à l’entreprise Photosol de prendre ses responsabilités devant ce drame humain inacceptable.
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.