Accueil
 
 
 
 

Voeux 2016 du PCF Cantal

La présentation des voeux de la Fédération a démarré par une minute de silence en mémoire de notre camarade Joseph GIBERT décédé à l'age de 76 ans le 07 Janvier 2016

 

2015 - Une année qui restera marquée par les attentats terroristes de Janvier et Novembre à Paris et qui ont touché au plus profond les citoyens en France, et plus largement en Europe, dans le monde. Le 1er portait atteinte à la liberté d’expression, l’autre au vivre ensemble, au le respect de la différence, à la liberté, à la république.

Le peuple français a répondu en masse Liberté-Egalité-Fraternité-Solidarité (4 millions de personnes et des tonnes de fleurs…). Etat et gouvernement proposent la « guerre au terrorisme », l’Etat d’urgence permanent. Aujourd’hui Hollande - Valls souhaitent inscrire dans la constitution la déchéance de nationalité. Une mesure qui fait débat, inefficace, inadaptée, sortie tout droit du programme électoral du FN qui soulève un fort mouvement de protestation dans le pays. A cette dérive identitaire vient s’ajouter la surenchère sécuritaire qui tente de bâillonner le mouvement social en interdisant toute manifestation d’ordre syndical, associatif ou politique.

2015 - Une année noire pour les migrants et réfugiés. L’ONU estime à 1 million le nombre de personnes arrivées en Europe par la mer sur l’année.

Une main (très timide) tendue par l’Europe : 120 000 accueillis en Allemagne, 25 000 annoncés par la France… (à ce jour seulement 200 à 300 familles accueillies). et des murs de bétons, de barbelés, de soldats, administratifs, de centre de rétention, qui se dressent ici ou là face à ceux qui fuient les guerres et la misère. Une Indignité qui se répète, qui perdure, et qui a valu une condamnation à l’Etat français, sommé d’aménager le camp de Calais (conditions sanitaires…).

2015 - Sale temps pour l’Europe Sociale avec les politiques d’austérité imposées aux peuples européens depuis tant d’années et qui se sont accentués avec le Diktat de la troïka (Banque Centrale Européenne BCE - Commission Européenne CE - Fond Monétaire International FMI…) pour empêcher les grecs de décider eux-mêmes des mesures à prendre pour redresser leur pays.

2015 - L’année de tous les dangers pour le monde du travail. Avec la loi Macron, des bus à la place des trains, vive le travail le Dimanche, le travail de nuit, au boulot les enfants de 14 à 16 ans, moins d’inspection du travail, moins de prud’hommes, moins de médecine du travail, et plus de facilités à licencier… Avec la loi Rebsamen qui rogne sur les droits des instances représentatives du personnel (au nom de la simplification du dialogue social), patronat, droite et gouvernement ont engagé la bataille médiatique/idéologique sur la refonte-destruction du code du travail (pour soi disant le rendre plus lisible et mieux adapté aux entreprises) avec la remise en cause, encore une fois, des 35h, de la durée légale du travail par le biais de dérogations ou d’accord collectifs en entreprise.

2015 - L’année de mise en œuvre de la réforme territoriale avec les élections départementales (nouveaux cantons, binômes…) puis régionales (grandes régions). Découpage et loi électorale favorisant le système capitaliste en place / avec personnalisation à outrance au détriment des programmes et propositions politiques, mais aussi atteinte à la démocratie : peu ou pas de place pour l’expression des petites formations politiques (PCF). Au final, la déception générée par la politique menée par le pouvoir a conduit à toujours plus d’abstention, à la progression de l’extrême droite et à l’affaiblissement de la gauche en général.

2015 - L’année de l’inquiétante ascension du FN. Finalement battu lors des dernières élections régionales, le parti d’extrême droite, omniprésent dans les médias, a encore marqué des points dans la bataille idéologique. Le parti de la haine et du repli a surfé sur la crise sociale (chômage), sur la crise des réfugiés et migrants, sur les attentats, mais aussi sur une droite (Sarkozy) qui reprend et banalise son discours extrémiste ou encore sur le Président de la République qui, avec l’extension de déchéance de la nationalité, s’approprie l’une des revendications FN.

Après cette rapide rétro vite ! Tourner la page 2015 et repenser l’avenir.

 

2016 - Le PCF adresse ses meilleurs vœux aux représentants de la presse locale.

Plus de 60 journalistes tués et plus de 150 emprisonnées dans le monde, chiffres accablants donnés en 2015 par reporters sans frontières.

La liberté de la presse, la liberté d’expression sont en danger. Il y a urgence, dans la période à réaffirmer ces valeurs et faire vivre le pluralisme de l’information dans tous les supports médias. Ils comptent parmi les piliers de notre démocratie.

 

La Fédération du Cantal du PCF adresse ses vœux les plus chaleureux à la population cantalienne. Que 2016 soit l’année de la promotion de nos droits (sociaux, professionnels, civiques, …), de nos valeurs humaines, de notre solidarité. Ensemble, nous sommes en capacité de construire un monde de justice et de paix. Plus que jamais il nous faut porter nos idéaux, et retrouver l’espoir.

Le PCF est décidé à ne pas laisser faire, à agir, à rassembler les énergies, à être utile au peuple et à apporter sa contribution à la reconstruction d’une gauche alternative capable de relever les défis de notre temps.

2016 c’est aussi l’année du Congrès national du PCF du 2 au 5 juin (lancement officiel de la préparation lors du CN des 9 et 10 janvier) et par déclinaison celui de la Fédération du PCF Cantal qui devrait avoir lieu la 2ème quinzaine de mai (date et lieu à préciser). C’est dans cet espace ouvert de débats, d’échanges, de réflexion, que la situation, les futures évolutions du PCF en particulier pour les 3 ans à venir, mais aussi l’avenir du Front de gauche et de la Gauche en général vont être débattues.

Dans cette période propice aux contacts, nous lançons un appel au renforcement.

Avec ses 130 000 adhérents (Cantal 130 environ), femmes et hommes de tous horizons, le PCF représente une force considérable. Avec ses militants, ses élus parlementaires, ses maires, ses élus de terrain, il agit à tous les niveaux pour changer le quotidien. Mais, vu les enjeux, cela ne suffit pas. Pour construire une véritable politique alternative à gauche, pour une société plus fraternelle, plus juste, plus égalitaire… Nous devons être plus nombreux… Les communistes de demain sont dans les entreprises locales, sont dans les quartiers, les plus jeunes sont dans les lycées et universités… Nous devons aller à leur rencontre, en débattre, convaincre, ce sera notre défi à tous durant cette année.

2016, c’est aussi les 80 ans du journal de la Fédération Le Cantal Ouvrier et Paysan, notre journal le COP (le 1er numéro est sorti le 18 Octobre 1936). Suite à la dernière réunion de l’exécutif départemental, nous proposons de fêter dignement cet anniversaire lors de la prochaine fête du COP en juin prochain. Du travail préparatoire en perspective.

2016 - Nous allons proposer, tenter de pérenniser, des initiatives diverses militantes et solidaires en partenariat avec les agriculteurs, les producteurs locaux (en principe en avril), en lien avec la culture lors du festival éclat en août, ou encore à destination des familles pour la rentrée scolaire avec des facilités pour l’achat des fournitures scolaires (en projet pour fin août, début septembre).

Sans oublier notre activité quasi quotidienne qui va de l’intervention de nos élus dans les diverses collectivités à la participation active de nombreux militants en soutien aux diverses manifestations syndicales ou sociales ou encore leur implication forte dans la vie du Parti.

Objectif commun : rendre visible l’activité du PCF dans le Cantal et faire connaître nos propositions, notre projet pour un monde meilleur.

2016 : Liberté - Egalité - Fraternité - Solidarité et la paix dans le monde.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.