Accueil
 
 
 
 

AG du 17 Novembre 2016

Le débat s’est organisé en deux temps, tout d’abord sur les suites de la conférence natioonale du 5 novembre, puis sur la communicatioon de la sectioon.

3 décisions importantes ont été prises lors de la conférence : la ratification de nos efforts de rassemblement et des initiatives qui vont avec au niveau national comme au niveau local, avancer rapidement dans notre campagne pour les législatives dans les circonscriptions et le pacte d’engagement des 7 axes à populariser.

Pour beaucoup, il n’est pas possible de soutenir la candidature de JL Mélenchon (option 1) en l’état, sans être associé à la campagne, ni au programme. Ce serait effacer le PCF durant des mois, avec une absence de visibilité médiatique. Si la voie d’une candidature communiste (option2) n’est pas exempte de dffculté, il est toutefois préférable de mener bataille. Le discours de Mélenchon, repris par Valls, sur la théorie de deux gauches irréconciliables est mortifère. Jean Luc Mélenchon souhaite simplement créer un nouveau par politique, la France insoumise, preuve en est : la charte pour les élec ons législatives qu’il impose. Soutenir JL Mélenchon serait hypothéquer nos chances pour les législatives. Le PCF pourra porter une réelle volonté de rassemblement à travers son candidat à l’élection présidentielle. Nous pouvons porter avec une candidature communiste la voie de ceux qui souffrent : le Secours Populaire a enregistré une hausse de 50% des demandes d’aides alimentaires sur le département, les salariés du Cantal ne sont pas épargnés par la crise (Lafa, Flauraud, Mr Bricolage, etc.). D’autres, refusent l’option 2 car elle ouvrirait la voie à un ralliement à Montebourg si celui-ci sortait vainqueur des primaires socialistes. Pour d’autres, il serait dffcile d’expliquer notre choix d’une autre candidature à gauche et de ne pas se faire accuser de diviser encore plus une gauche émiettée.

Un consensus se fait sur la nécessité de constuer d’ores et déjà un comité de soutien à nos candidats. Dans un contexte où nous sommes très largement tenus à l'écart des médias audiovisuels, les moyens que nous pouvons mobiliser, comparés au « rouleau compresseur » média ne peut UE nourrir le découragement. Nous avons pourtant un atout majeur : nos adhérents. Un kit militant est en préparaTIon. Il comprendra : des bulletins d’adhésion, des bulletins d’abonnement à notre presse (Humanité, Humanité Dimanche, Cantal Ouvrier et Paysan), le Guide du militant 2017. Une fiche de recensement sera envoyée aux adhérents afin de cibler les adhésions potentielles. Un objectif de 5 adhésions et de 15 abonnements en 2017 est fixé par la section. 

Concernant la distribution de tracts, nous sommes en capacité de distribuer dans 5200 boites à lettres. L’objectif fixé est d’arriver à 10000 d’ici la fin de l’année 2017. Nous connaissons maintenant les horaires de travail des plus grandes entreprises, et sommes maintenant en capacité de distribuer nos tracts. Pour ce qui est du collage, une deuxième équipe est à constituer. Un nouvel exécutif de section est constitué et pourrait être validé lors d’un repas fraternel le Samedi 21 Janvier, en présence de Jean-François Barrier et Marie- Noëlle Martin, nos candidats aux élections législatives. Il pourrait être constitué ainsi :

Secrétariat et formation : William Burias
 

Vie du Parti et Politique Financière : Christian Piganiol et Patrick Vidal 

Communication : Sammy Brunel et Roger Grimal

Ces camarades sont d’ores et déjà au travail. A noter qu’une formation de base aura lieu à Aurillac les Vendredi 10 et Samedi 11 Mars 2017, et sera ouverte à tous les adhérents de la Fédération. 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.