Accueil
 
 
 
 

Béziers - Neussargues - Clermont : un projet commun de territoire

Communiqué de presse commun

Ces deux derniers mois, le service public du transport ferroviaire, la vie et le développement des territoires, en particulier concernant la ligne Béziers - Neussargues - Clermont-Ferrand ont fait l’actualité (rassemblement des 14 et 20 octobre 2017 à St Flour... interventions de parlementaires et élus locaux/régionaux...). En date du 20 novembre, M. le Directeur régional TER Auvergne - Rhône-Alpes (chargé par M. G. Pépy, président SNCF) a donné réponse au courrier de M. Pierre Morel à l’Huissier (député de Lozère). Son contenu laisse planer quelques doutes et inquiétudes. Rappelons que sur cette ligne circule le train « Aubrac » train intercité - Train d’Equilibre du Territoire et de nombreux trains Fret desservant l’usine Arcelor Mittal à St Chély. Elle est classée ligne d’intérêt national (voire européen en fret). La ligne Béziers - Neussargues mérite une prise en compte plus significative de la part des directions nationales SNCF EPIC de tête, mobilités et réseaux.

 

Que constatons-nous ? La région Auvergne - Rhône-Alpes vient de présenter puis voter (dernière session des 28 et 29 novembre) la nouvelle convention TER Etat/Région 2018/2023. Cette convention fait la part belle à la sécurité (gares + trains) et la régularité des circulations. La qualité du service public reste à améliorer sensiblement. Cette convention manque cruellement d’ambition et d’investissement tant en moyens financiers que matériels et humains (2017 révisions à la baisse : -50 millions d’euros... pas d’investissement nouveau sur le matériel et sur l’infrastructure...). Dans ces conditions, cela laisse peu de place à l’aménagement / développement de nos territoires et à la réponse aux besoins de déplacement.

Côté positif, en fin de texte concernant l’avenir de la Gare de St Flour, il est précisé « aucune décision n’est encore actée. Nous devons au préalable procéder à une analyse fine des besoins réels du territoire afin d’envisager la meilleure réponse possible ». Cela vient valider et conforter toutes les analyses des comités pluralistes de défense et promotion, lignes Béziers - Neussargues mais aussi lignes du Cantal, depuis plusieurs années sur la nécessité de réhabiliter cet axe ferroviaire sud/nord majeur pour la desserte du territoire Massif Central.

La dernière réunion de travail en Mairie de Neussargues (17/11/2017) a permis de progresser dans la réflexion du collectif sur plusieurs axes :

  • -  Poursuivre la démarche pluraliste et rassembleuse dans le cadre du Contrat d’expérimentation de deux ans (2017 - 2019) signé entre l’Etat et la Région Occitanie pour la ligne de L’Aubrac,

  • -  Recenser tous les projets et propositions possibles permettant le développement des trafics voyageurs et fret sur cette ligne (tourisme, scolaires, environnement, mobilités nouvelles, Aubrac + Cevenol trains de vie du Massif Central... etc.

  • -  Rassembler le tout dans la cohérence d’un grand projet commun et global de territoire. 

  • -  Prochain rendez-vous : après sollicitation des diverses parties il a été retenu la date du samedi 3 février 2018, de 10h à 12h, pour un grand débat public à St Flour (Cantal) qui aura pour objectif de formaliser cette 1ère étape de rencontres. Après Neussargues (17/11) sont prévues : Magalas le 9/12 ; Millau le 11/12 ; Lozère : Mende, Marvejols, St Chély, mi janvier 2018 ; Hérault : Bédarieux, Béziers,

 

Osons le rail ! Ensemble, élus, usagers-citoyens, cheminots, osons le projet commun pour le développement de la vie économique et touristique, pour l’emploi, dans nos territoires du Massif Central.

 

page1image29064

Pour le Comité pluraliste de défense et promotion des lignes ferroviaires du Cantal,
Guy COURCHINOUX

Pour le Comité pluraliste de défense et promotion de la ligne Béziers - Neussargues - Clermont-Ferrand, Jacky TELLO 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.