Accueil
 
 
 
 

EHPAD : vivre et vieillir dans la dignité et le respect

Le 30 janvier prochain sera une journée de grève et de protestation dans les maisons de retraite. Depuis trop longtemps, la vie des retraités en perte d’autonomie est intolérable, celle des personnels aussi ! Dans les maisons de retraite ou à domicile : 80% de femmes exercent dans ce secteur avec une précarité massive, une insuffisance des qualifications et des effectifs ne permettant pas de répondre aux besoins de nos aînés.

 

Des conditions de travail difficiles exposant les personnes âgées à la maltraitance : des cadences de travail insupportables, une diminution du personnel et une augmentation de la charge de travail.

 

Il est aussi question de l'épuisement des aidants familiaux en activité ou retraitées : 30% des aidants « retraités – enfants » décèdent avant « leurs parents-retraités » !

 

Comment bien prendre soin des autres quand les personnels et aidants sont maltraités eux-mêmes ?

 

Devant cette situation alarmante, la Fédération du Cantal du PCF soutient la mobilisation des personnels et s'associe aux mobilisations qui auront lieu :

Mardi 30 Janvier dès 14h

Devant tous les EHPAD du Cantal

 
 
Pour les communistes, il est temps de changer de logique : la santé, la perte d'autonomie, doivent échapper aux politiques de rentabilité.

 

Il faut donner des moyens supplémentaires pour faire face au défi démographique actuel et à venir. Ces moyens existent, encore faut il en avoir la volonté politique de les dégager : rétablissement de l'ISF ; taxation des revenus financiers des très grandes entreprises, banques et assurances ; revalorisation des cotisations patronales ; lutte efficace contre l'évasion fiscale...

 

1) Nous proposons la création d'emploi sur la base de 1 salarié par personne âgée : paramédicaux, aides-soignant-es, médecins dans une filière gériatrique

 

2) Il faut remettre dans le débat public la nécessité d’un grand service public de santé de proximité (aide à domicile, de maisons de retraite médicalisées, d’Hospitalisations A Domicile (HAD), d’ouverture d’Unités de Soins de Longue Durée, d’unités pour recevoir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer...) ainsi que la création de pôles publics départementaux de l’autonomie structurés au plan national pour garantir l’égalité territoriale.

 

La retraite n'est pas « l'antichambre de la mort » : nous avons toutes et tous le droit de vivre et vieillir où on le souhaite, dans la dignité et le respect.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.