Accueil
 
 

26 Mai10:30
 

Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salariés, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrants, etc. La multiplication des mesures prises avec brutalité sur tous les fronts a pour objectif de créer un effet de sidération et empêcher toute riposte. Le patronat profite de la situation. Emmanuel Macron espère casser tout esprit de résistance. Il se trompe. 
Il s’agit maintenant d’aller plus loin et, toutes et tous ensemble, d’affirmer dans la rue que des alternatives existent, que nous ne nous résignons pas au sort que nous promet ce gouvernement. 
 

Dans le respect de nos champs d’interventions respectifs, nous voulons aller au-delà de toutes les mobilisations positives qui existent déjà et rassembler toutes les forces sociales, syndicales, associatives, politiques pour construire et réussir ensemble un grand rendez-vous citoyen. Nous appelons le samedi 26 mai, comme dans toute la France, à un rassemblement à 10h30 Place des Droits de l'Homme à Aurillac, suivi d'une manifestation populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité. 


Signataires : Confédération Générale du Travail, Europe Ecologie – Les Verts, Fédération Syndicale Unitaire, France Insoumise, Parti Communiste Français, Union Nationale des Etudiants de France