Accueil
 
 
 
 

Intervention du MJCF Cantal (Meeting du 12 Février 2015)

"Madame, Monsieur, ami(e)s, camarades,

Ca y est, enfin !! Nous voilà tous réunis ! La gauche !

La jeunesse se tourne vers cette force politique et historiquement ces rassemblements larges ont amené des avancées considérables pour notre génération.

Ce rassemblement, nous l’appelons de nos vœux nationalement, mais aussi localement comme aujourd’hui.

La démarche politique a déjà été rappelée par notre monsieur Loyal, parlons donc de nos candidats.

3 Jeunes Communistes de moins de 25 ans. 2 titulaires, 1 suppléant. Deux étudiants, un jeune travailleur.

Mais allons plus loin ! Vous allez le découvrir tout à l’heure, toutes les organisations vous présentent ce soir des candidatures dynamiques, pleines d’espoir. Des candidats et des candidates de 30, 40 ans engagés politiquement ou non, qui se rassemblent sur l’attente d’un réel changement !

Qu’on se le dise ! Le renouvellement générationnel, certains en parlent, nous le faisons !

Et nous pouvons que nous en féliciter nous qui voyons toujours les mêmes têtes mais surtout celles qui mettent en œuvre toujours les mêmes politiques !

Tous nos candidats représentent une démarche politique de rassemblement mais aussi l’espoir d’un Conseil Départemental rajeuni, plein de forces nouvelles et surtout porteur d’un projet novateur !

Notre campagne commence dès aujourd’hui et elle sera de terrain.

Depuis sa réapparition dans le champ départemental, il y a un an et demi, le Mouvement des Jeunes Communistes Cantaliens est au plus près de notre génération.

Devant les lycées d’Aurillac, devant les pôles universitaires, infirmiers, aide soignants.

Nous sommes constamment au contact des jeunes cantaliens, nous échangeons régulièrement avec eux et nous voulons leur être utile.

Transports, culture, sport, accès à la santé, c’est notre département qui doit être un bouclier face à l’austérité imposée au niveau européen et national.

C’est pourquoi nous travaillons actuellement à une charte programmatique pour ses élections, en phase avec la réalité de ce que nous vivons tous les jours que l’on soit lycéen, étudiant, jeune travailleur ou chômeur.

Cette charte nous la porterons bien au delà du 22 Mars avec l’aide des élus de ce rassemblement au Conseil Départemental qui, je l’espère, serons le plus nombreux possible !

Vous le voyez tous, ami(e)s, camarade, au sein de ce collectif, nous ne jouons pas les seconds rôles. Nous ne sommes pas là pour faire « bien sur la photo » ou pour faire « potiche ».

Les 3 Jeunes Communistes que nous sommes, nous nous engageons et nous prenons nos responsabilités.

 Parce qu’on en a marre d’une politique de jeunesse qui se fasse sans nous les jeunes, on en a marre que la jeunesse soit la priorité de tout le monde mais qu’une fois au pouvoir les mêmes politiques soient menées !    

C’est pourquoi, je lance un appel à la jeunesse Cantalienne sur laquelle se répercute chaque jour le poids des économies à outrance, le poids de l’austérité à peine maquillée.

Fermetures de classes, baisse des effectifs dans les collèges, lycées, moins de moyens pour étudier.

Fermetures de lignes ferroviaires, dégradation des conditions de transports, moins de moyens pour se déplacer.

Baisses des dotations de l’état, baisse de l’investissement public dans le tissu économique local, fermetures d’entreprises, moins d’emploi, moins de moyens pour vivre.

Alors bien sûr, nous ne sommes pas des lapins de 6 semaines ! Les futurs conseillers départementaux n’auront comme compétences que celles qu’on a bien voulu leur attribuer.

Il ne s’agit donc pas là de vouloir tout régler à grand coup de baguette magique et de dire que le 22 Mars tout ira mieux.

Mais soyons cohérents jusqu’au bout. Nous avons tous ici une seule boussole : celle de l’intérêt des populations.

Et chaque organisation présente dans ce grand rassemblement œuvre à cela que ce soit à l’échelon national, régional ou local.

C’est pourquoi, chaque voix reçue à partir d’aujourd’hui, chaque soutien, sera un cri de la jeunesse pour dire à nos représentants nationaux :

« Nous ne voulons pas de votre austérité ! Oui nous voulons vivre au pays mais qu’on nous en donne les moyens ! Des moyens pour vivre, étudier et se déplacer ! »

Nous sommes l’avenir de notre territoire, sans nous, rien ne tourne !

Pour un département social, solidaire, écologique, pour un département qui croit en sa force vive, sa jeunesse, Dimanche 22 Mars votons et faisons voter pour le seul rassemblement ancré à gauche, Ensemble pour le Cantal, l’alternative !"

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Intervention du MJCF Cantal (Meeting du 12 Février 2015)

Par Sébastien PRAT, le 15 February 2015