Accueil
 
 
 
 

La Poste, service public pour toutes et tous, partout !

Les évolutions du service public postal impulsées par le groupe La Poste sont préoccupantes et même inacceptables : fermetures de bureaux de poste, réductions des horaires d’ouvertures de bureaux, allongement de tournées de facteurs, transfert d’activités postales dans des commerces, réduction du nombre d’agents... Elles se traduisent simultanément par une dégradation importante du service rendu aux usagers et des conditions de travail des agents.

Dans le Cantal, après la fermeture du bureau des Alouettes à Aurillac, les secteurs de Mauriac (Champs sur Tarentaine, Saint Martin, Ydes, Riom-es-Montagnes) mais aussi de Jussac sont menacés par manque de personnel.

De plus, le contrat tripartite de présence postale territoriale pour 2017-2020 est en cours de discussion entre l’État, la Poste et l’Association des Maires de France. Le contrat prévoit de ne plus solliciter l’accord préalable du conseil municipal pour les transformations de bureau de poste. Seul l’accord du maire serait sollicité. Si cela était acté, cela ouvrirait la voie à un grave recul de la démocratie locale, à une absence de débat démocratique dans les instances élues et à de nombreux conflits dans les territoires.

Dans une société de plus en plus inhumaine, agressive, générant nombre d’inégalités nous avons besoin de protections, de solidarités donc plus de services publics de qualité et de proximité.

Avec 100 élus, syndicalistes, responsables associatifs, le PCF lance un appel unitaire pour défendre le service public de la Poste (appel et pétition en ligne : www.lapostepourtouspartout.fr)

Partout en France, Jeudi 8 Décembre sera une journée de mobilisation nationale concrétisée par un rassemblement devant le Sénat à 13h30 à l’initiative des sénateurs du groupe Communiste Citoyen et Républicain : contre la politique de fermeture des bureaux de poste dans les villes et campagnes, de réduction des emplois et de pression accrue sur les salariés, pour réintroduire les services publics dans les territoires, maintenir, développer et moderniser les bureaux de poste, défendre la démocratie locale, le pouvoir de décision des élus, syndicalistes et usagers. Le gouvernement doit participer au financement de cette politique de progrès au lieu d’accorder, par le biais du CICE, 300 millions par an à la Poste qui pourtant supprime des emplois.

Les communistes Cantaliens, militants et élus, attachés à leur territoire, à son avenir et à ceux qui y vivent, sont en première ligne pour défendre le service public dans notre département. Ils prennent d'ailleurs une part essentielle dans la bataille du rail au sein du « Comité pluraliste de défense et de promotion des lignes ferroviaires du Cantal ».

C’est pourquoi la Fédération du Cantal du PCF et l’Association des Elus Communistes et Républicains du Cantal se joignent à la journée de mobilisation du 8 Décembre et lancent, sur tout le territoire, une grande campagne de défense du service public postal : « La Poste, service public pour toutes et tous, partout ! » à destinations des salariés de La Poste, des usagers et des élus.

Cantaliens, Cantaliennes : nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone ! Défendons nos services publics dans nos communes ! Il est possible de faire autrement !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.